La Castagniccia

Au nord-est de la Corse se trouve la Castagniccia une région vallonnée remplie de forêts de châtaigne. A plus de 1767m de hauteur vous trouverez le sommet de la Ponte San Pétrone. La Castagniccia a joué un rôle dans l'indépendance de la Corse : les nombreux monastères étaient pris comme lieux de rassemblement des combattants de la liberté et servaient également comme centre de résistance. C'est aussi la région de naissance de Pasquale Paoli. Au XVème siècle se sont les Génois qui ont implanté les premiers châtaigniers, par la suite les corses furent dans l'obligation d'implanter quatre arbres chaque année. Auparavant, la Castagniccia était une région riche et qui détenait la plus haute densité de population de l'île. Dans ces années d'abondance de nombreux édifices ont vu le jour comme des églises de style baroque. Au cours des 30 années suivantes, la région a connu un dépeuplement très rapide.

La vallée d'Alesani

La vallée est tournée sur la mer mais passe par le centre de la Castagniccia, sur San't-Andrea-di-cottone traverser le village d'Ortale qui vous mènera à Valle-d'Alesani. Le roi de Corse Theodor Von Neuhott fur couronnée le 15 avril 1736 dans le monastère franciscain d'Alesani, que l'on peut retrouver avant d'arriver au village. La D71 mène jusqu'à Piedicroce et son église Saint-Paul. Une ruelle vous fait descendre pour arriver jusqu'à la source d'eau d'Orezza.

Source d'eau d'Orezza

Connues dès l'Antiquité romaine, les eaux minérales naturelles gazeuses d'Orezza surgissent au coeur de la Castagniccia. La source était fermée depuis de nombreuses années avant que l'entreprise en 2000 ne reprennent l'exploitation. Vous trouverez un magasin pour découvrir les produits de l'entreprise mais aussi une boutique de souvenirs. Eu dessus du village, vous pourrez également découvrir le monastère d'Orezza, qui a été construit en 1485 par les franciscaines, le bâtiment fit office de lieu de rassemblement pendant la résistance. Une grande partie du bâtiment a été détruit au cours de la Seconde Guerre Mondiale par les allemands.

Corte

Corte fut la capitale de la Corse indépendante au milieu du XVIIIème siècle. Dans la haute ville, on retrouve des monuments de cette période historique, comme le Palais National. L'église de l'Annonciation du XVème siècle et la place Gaffori sont également à visiter. Un belvédère offre une vue panoramique à 360, avec en contrebas les rivières de la Restonica et du Tavignanu. La citadelle et ses fortifications dominent la région, et abritent le Musée de la Corse, un musée d'art et d'histoire et également d'anthropologie, permettant à ses visiteurs de découvrir l'histoire de l'île. La ville accueille l'Université de Corse, et compte aujourd'hui environ 3 500 étudiants. Corte est situé en plein coeur du Parc Naturel Régional de Corse, et son patrimoine naturel offre de nombreuses randonnées, comme le Monte Cardo ou encore dans la vallée de la Restonica.

La vallée de la Restonica

Une vallée sauvage et romantique où vous trouverez de très belles forêts et des lieux de baignade sublimes. Entre les randonnées et les points de baignade en haute saison, il y a toujours quelque chose à faire au coeur de la vallée ! Après 16km sur des routes sinueuses, c'est le départ pour la randonnée en direction des lacs de Melo et de Capitello, pour une marche d'environ 3h pour atteindre le premier.

Venachese / Venaco

En poursuivant la route au sud de Corte, on traverse le village de Riventosa, reconnu pour sa fête du Fromage au mois de Mai. De nombreux spots de baignade dans la rivière du Vecchio sont accessibles. Pour les plus sportifs, le canyoning est également pratiqué dans la région. Le long de la route en direction de Vivario, vous trouverez le viaduc de Gustave Eiffel, datant de 1892. Juste au dessus un nouveau pont a été construit pour le passage du train de la ligne Bastia / Ajaccio. La route nous mène à Vivario, où l'on peut trouver quelques commerces et hébergements. Le village est traversé par le sentier de randonnée Mare a Mare Nord. 5 kilomètres plus loin, on atteint le village de Canaglia, point de départ pour une randonnée vers la cascade de Meli puis du pont de Tola, avec des espaces de baignades dans la rivière. On arrive ensuite au village de Tattone, puis de Vizzavona. Très apprécié pour ses grandes forêts et sa fraîcheur, le village attire les touristes pour effectuer la randonnée de la cascade des Anglais. Après une heure de marche dans la forêt et au bord de rivière, vous arriverez aux cascades par en bas. On repart ensuite sur la N193, qui nous amène très bien au Col de Vizzavona, on arrive à la Vallée de Gravone. La route continue vers Ajaccio.

Vallée d'Asco et du Niolu

Depuis le village de Ponte Leccia, il faut prendre la direction de Calvi/Ile Rousse pour se rendre dans la vallée d'Asco. 2km plus loin, on part sur la gauche (D47), en direction du village d'Asco et sa vallée. La route au coeur de la vallée d'Asco vous mènera vers une gorge étroite et monte en permanence avant de finir dans une vallée profonde de montagne étroite, bordée d'une montagne de plus de 2000 mètres d'altitude.

Détour vers Moltifao et Castifao

Avant d'arriver au coeur de la vallée d'Asco, prenez la route en direction des villages de Moltifao et Castifao. Une fois le premier village traversé, on arrive sur une colline en hauteur, où l'on peut apercevoir les ruines d'un ancien monastère de St-François di Caccia. Détruit par les génois, l'ancien édifice en bois a été reconstruit en 1569, et agrandit au cours des années. Au cours du XVIIIème siècle, le lieu a été pillé et une partie du toit s'est écroulé. On retrouve désormais des tombes aux alentours de l'édifice malgré la menace de l'effondrement. Lorsqu'on poursuit la route vers le col, on arrive au village de Castifao et sa tour de défense Paganosa.

De retour à la vallée d'Asco

En laissant l'embranchement vers Moltifao, la route suit le cours d'eau d'Asco. 600 mètres plus loin se trouve le village des tortues. À l'intérieur du site, les visiteurs peuvent admirer les différentes races de tortues présentes sur l'île, notamment la tortue terrestre grecque qui vit en liberté. Le lieu est ouvert de Juin à Septembre. À la suite du parc à tortue, de nombreux espaces de baignades sont accessibles depuis la route. Juste avant d'arriver dans la gorge d'Asco, on arrive au parc d'aventures et sa Via Ferrata. À partir de ce site, la vallée n'est pas recommandé aux campings-cars et chauffeurs d'attelage. La route sinueuse se poursuit et mène à Asco, un village de montagne de 600 habitants, vivant principalement du tourisme. En dessous d'Asco, se trouve un pont génois, un des plus connu de Corse. Le bassin limpide se trouve en dessous du pont, où des sauts de 3-4 mètres sont possibles. En arrière du village, la route mène vers Haut-Asco, et termine sur la station de ski, à 1 450m d'altitude, qui accueille une ESI (Ecole de Ski Internationale). Le site est un lieu d'étape du fameux sentier du GR20, mais également le point de départ pour les randonnées de la Muvrella ou de la Punta Culaghja.

Le Niolo

On atteint la vallée du Niolo de trois côtés, du Golfe de Porto, du Col de Verghio ou de la Scala di Santa Regina. À Francardo, sur la route entre Corte et Ponte Leccia, il faut tourner sur la D84 en direction de Calacuccia/Golfe de Porto pour arriver dans la vallée. Il y a également la possibilité d'emprunter la D13 après Castirla. Une fois le pont du Golo passé, et 5km plus loin, on atteint la Scla di Santa Regina sur une route sinueuse. Avant d'arriver au village de Calacuccia, on traverse la digue du lac de Calacuccia, bâtie dans les années 60. C'est le village principal dans la vallée du Niolo. On y retrouve des gîtes, restaurants, et le sentier de grande randonnée Mare a Mare Nord passe par le village. Un bureau d'information touristique est également ouvert pour accueillir les touristes. En continuant sur la D84, on arrive à l'embranchement vers Lozzi. On peut trouver deux campings, qui sont les points de départ pour la montée vers le reconnu Monte Cinto, mais également pour d'autres randonnées. La route se poursuit vers Albertacce, lieu apprécié par les amateurs de parapentes. Une fois le village traversé, on trouve des lieux de baignades dans le Golo, notamment à proximité du pont génois Ponte Altu. La D84 mène vers la maison forestière de Poppaghja, lieu de départ pour la randonnée vers le lac de Nino. Sur un chemin balisé et bien indiqué, la marche dure environ 5h aller/retour. Le lac se situe au milieu des pozzi, des petits ruisselets traversés par des prés. Le lac sert de source pour le Tavignano, deuxième plus grande rivière de l'île. 4km avant d'arriver au col, de nombreuses voitures se garent autour du virage en épingle de cheveux : c'est le point de départ pour la randonnée de la chute d'eau de Radule (ainsi que de la bergerie du même nom). Le sentier parcourt une partie du GR20. Arrivée au col, on peut voir les installations qui servent durant la période hivernale pour la station de ski Castello di Verghio. Derrière le col, la route se poursuit vers Evisa, puis Porto.