SUD CORSE

Région Sud Corse

Entre les falaises de Bonifacio et les îles Lavezzi, les plages à proximité de Porto Vecchio, ouencore les villages en arrière-pays, il y a de nombreux sites à visiter dans la pointe sud de la Corse.L’intérieur des terres recèle également de lieux insolites comme les aiguilles de Bavella ou encore lemusée d’archéologie de Levie qui abrite le plus vieil ossement qu’on ait retrouvé en Corse: lesquelette de la Dame de Bonficacio.

Alta Rocca

Alta Rocca veut dire  »haut rocher » et représente bien le panorama des environs. La région estaccessible depuis Solenzara, Porto-Vecchio ou Ajaccio. Pour les plus sportifs d’entre vous, partezpour une escapade de 6 jours d’étapes sur le chemin de randonnée Mare à Mare sud, depuisPropriano en direction de Porto-Vecchio.

Levie

Village principal de la région avec ses 700 habitants, vous trouverez à Levie des commerces deproximité et magasins pour découvrir le terroir corse. Le village est reconnu grâce à ses édifices préhistoriques comme les fortifications encore très bienconservées, localisées dans le plateau de Levie (Pianu di Luvia). Il est accessible à travers unepromenade dans la forêt de la Castello di Cucueuzzu. Il est également conseiller de visiter le muséearchéologique du Musée de l’Alta Rocca. Il a ouvert en 2007. Au coeur de la collection du musée,est exposé les restes humains les plus vieux qu’on ait pu retrouvé sur l’île: le squelette de la Damede Bonifacio.

Cucuruzzu

Le site de Cucuruzzu est l’un des témoins les plus important de l’âge de bronze (soit IIèmemillénaire avec JC). Vous y accéderez par un escalier taillé dans la roche. Les murs d’enceinte font 5mètres de hauteur et encerclent un espace de 400m². La torra est une tour de 8 mètres de diamètresur 5 mètres de haut. Elle était utilisée comme garde manger et également comme un lieu défensifpour les villageois en cas d’attaque. En contrebas, vous pourrez découvrir les vestiges du village. Les abris ont été découvert entre 1977et 1984. Un sentier balisé descend vers les différents points d’intérêts du site et offre aux visiteurs une vue impressionnante sur la région ainsi que sur les aiguilles de Bavella. Des objets de la viequotidienne de l’époque ont été retrouvé et sont conservés au musée de l’Alta Rocca à Levie.

Zonza

Depuis Levie, on suit la D268 pour se rendre vers Zonza par San Gavino-di-Carbini. Entre Zonza et les aiguilles de Bavella, se trouve l’hippodrome de Viseo. Plusieurs fois par an descourses ont lieu et c’est le plus haut en altitude de toute l’Europe. Le tour dans l’Alta Rocca se poursuit vers les villages de Cargiaca et Loreto-di-Tallano. Le villagede Sainte-Lucie-de-Tallano est reconnu grâce à sa géologie, avec la présence de rares boules dediorites, également nommé Orbiculit. Dans le monde on retrouve ces inclusions circulairesuniquement en Suède, Finlande ou en Autriche. Au-dessus du village, se trouve le monastèrefranciscain Saint-François, fondé en 1492. Depuis le village, sur la D268, on arrive à Levie.

Bavella

Pour découvrir les aiguilles de Bavella (à 40km de Solenzara), empruntez la D268. Le col, à 1 218md’altitude, est le point de départ pour de nombreuses randonnées. La route sert de liaison entre lapartie est et ouest de l’île. Le massif de Bavella est caractérisé par ses pics déchiquetés, des pinstordus par le vent et des murailles rocheuses imposantes. Les villages de la région sont: Quenza, Zonza et Conca. La statue Notre-Dame-des-Neiges estdressée sur la route en direction du col. Le  »trou de la bombe » et le ruisseau Purcaraccia sontrenommés pour ses cascades et piscines naturelles. Depuis Sartène, la N196 en direction de Bonifacio arrive dans le sud de l’île. La route mène à laBocca di Roccapina. En redescendant du col, la route offre une vue sur les nombreuses baies etplages de la région. L’itinéraire se poursuit vers Figari et son aéroclub. Des vols sont proposés poursurvoler Bonifacio, les Iles Lavezzi ou encore les plages aux alentours de Porto Vecchio. Le village de Figari abrite de nombreux viticulteurs et des dégustations sont également proposéesdans les domaines viticoles.

Bonifacio

La ville de Bonifacio a été fondée en 828, par le comte Bonifacio de Toscagne, qui a édifié laCitadelle pour défendre son territoire. La ville a été reprise par les génois au cours du XIIème siècleet ont mis en place des travaux pour construire de nouveaux bâtiments et affirmer leur pouvoir. Il faut prendre la direction du port et ville haute pour découvrir les hauteurs de Bonifacio ainsi quele cimetière marin. Situé sur un plateau appelé le Bosco, le cimetière est composé de tombesblanches, et est considéré comme l’un des plus beaux de la Méditerranée. Il y a également l’égliseSaint-François datant du XIIIème. On retrouve une autre église dans la vieille ville, la Sainte-Marie-Majeure édifiée durant la même période. À l’intérieur du bâtiment il y a un sarcophage romain duIIIème siècle et des ornements de style baroque. Lorsque l’on suit les indications  »Escalier du Roi d’Aragon », on arrive devant un imposant escalier,construit dans la roche, où de nombreuses légendes sont racontées sur son origine. Le chemin sepoursuit quelques mètres au dessus de la mer, pour arriver à une petite caverne.La ville a été fortifiée sur 2.5km de remparts. Il est aujourd’hui possible de suivre le sentier baliséqui débute au col Saint-Roch pour, pendant 1h30, se promener le long des falaises et admirer lepanorama. Le chemin arrive jusqu’au phare de Capo Pertusato. Le phare Pertusato a un rôle important dans la navigation maritime de la région. La faible distanceentre les deux îles rend la traversée dangeureuse.À la pointe de Sperone, se trouve l’une des plus belles places de golf au monde.

Iles Lavezzi

En vous promenant sur les quais du port de Bonifacio, de nombreux bateaux partent en directiondes Iles Lavezzi et pour également faire un tour à proximité des falaises de craies et de ses grottes. L’archipel de 8 îles de granit est situé à 3 km au large de Bonifacio. Pas de commerces, de voitures,ni de logements pour y passer la nuit, juste des plages de sable banc et des îlots de granit, prêts àvous accueillir pour vous détendre dans des eaux cristallines. Un vrai cliché de carte postale!Quand on quitte Bonifacio direction Porto Vecchio, la N198 nous mène à la plage de Balistra et unpeu plus en arrière son étang. 5 km plus loin, se situe la plage Rondinara, qui fait partie des plusbelles plages de corse, puis celle de Santa Giulia.

Porto Vecchio

La ville de Porto Vecchio est divisée en deux parties: le port de plaisance et ses commerces et lavieille ville, perchée à 70m de hauteur. Au port, des excursions sont proposées pour aller jusqu’à Bonifacio, les îles Lavezzi ou encore l’îlede Cavallo. Depuis les quais, la Rue Dragut et Fontana Vecchia mènent les visiteurs vers la vieille ville. On yaccède par la Porte Génoise. Le centre ville est la place de la République, devant l’église Saint-Jean-Baptiste, datant de 1868. Des terrasses offrent de belles vues sur le golfe de la ville. Sur la partie sud comme nord du golfe de Porto Vecchio, on retrouve de nombreuses plages:Tamarucciu, Acciaju, ou encore la baie de San Ciprianu. Il y a également la plage de Palombaggia,une des plus belles de l’île, avec ses roches rouges et son sable blanc.

Castellu d’Arraggio

Aux alentours de la station balnéaire, la région abrite le site de Castellu d’Arraggio (ou Araghju).Accessible depuis la D368, il faut prendre la direction d’Ospédale et de Zonza, puis vers le hameaude Palavese. Le plateau offre une vue panoramique sur la plaine et la mer. L’ensemble du monumentest long de 120m. Il est composé d’une grande entrée avec la chambre du garde, ainsi que d’unmonument de culte. Dans la partie nord du site, on retrouve les chambres des chefs des tribus. Lesfouilles ont débuté en 1967, par Roger GROSJEAN. Il existe un deuxième site, localisé au sud de Porto Vecchio, en direction de Bonifacio, au hameaude Ceccia. Des pièces retrouvées lors des fouilles entamées au début des années 60, sont exposéesau Musée de la préhistoire de la Corse à Sartène.