CÔTE OUEST

La Côte Ouest

La côte ouest de la Corse renferme l’une des merveilles de l’île inscrite au patrimoine mondial del’UNESCO: la réserve de Scandola. Située au nord du golfe de Girolata, aux environs de Porto, laréserve n’est accessible que depuis la mer afin de contempler ses falaises, orgues de pierrevolcanique ou encore apercevoir des balbuzards pêcheurs, cormorans huppés…

De l’autre côté du golfe, venez découvrir les calanches (ou calanques en français) de Piana, à 7 kmde Porto au travers d’une route sinueuse mais le spectacle en vaut le détour! La contemplation peutégalement se réaliser depuis la mer, au départ de Porto.

Porto

Porto est un hameau du village d’Ota, qui se situe un peu plus haut dans la vallée. À l’embouchurede la rivière, se trouve la plage de galets du golfe et le village. On retrouve quelques hôtels et desrestaurants, et une tour génoise. C’est l’une des seules de l’île a avoir été construite de forme carrée,au cours du XVIème siècle. La tour est ouverte d’Avril à Septembre.Le port de Porto est également le principal point de départ pour les excursions de bateaux àdestinations des Calanches de Piana ou de la réserve de Scandola, classée au Patrimoine mondial del’UNESCO.

Ota

Au cours de son histoire, Ota était la zone la plus peuplée et développée du village. À l’écart durivage pour se protéger des envahisseurs, sa principale activité était l’agriculture. On peut retrouverdes traces encore aujourd’hui, avec la présence de contreforts en direction d’Evisa. On voit également les anciens chemins de muletiers, les axes de communication de l’époque qui reliaient lesvillages de la vallée.

Evisa

Perché à 850 mètres d’altitude, Evisa se situe à la lisière de la forêt d’Aïtone. Le village est appréciédes randonneurs car c’est un lieu d’étape du Mare e Moti et le point de départ/d’arrivée du Mare aMare Nord qui traverse l’île d’est en ouest. Après avoir traversé le village, la route continue vers le Col de Vergio qui passe à travers la forêtd’Aïtone. En hiver un domaine de ski de fond est ouvert et pendant la période estivale, les «piscinesd’Aitone» sont appréciés par les touristes et locaux. De l’autre côté du col, on arrive dans la valléedu Niolo.

Le golfe (partie nord)

Au nord du golfe de Porto, sur la D81 en direction de Calvi, on arrive à la plage de Bussaglia. Elleoffre aux baigneurs une vue sur le Capu d’Ortu. En retournant sur la D81, on atteint le village de Partinello et sa baie de Caspiu 3km plus bas. Pourles familles, la plage de Gratelle, 5km plus loin, est plus adaptée pour les enfants, car les vaguessont moins hautes.Au dessus du village de Osani, le col de la Croix est le point de départ pour des randonnées dans larégion, et notamment vers le village de Girolata. Ce dernier est uniquement accessible par la voiepédestre, pendant 3 heures aller/retour, ou par la voie maritime. Les sentiers de marches en direction de Punta Castellacciu et un peu plus loin sur le Monte Seninooffrent aux randonneurs une magnifique vue sur le golfe de Porto et de Girolata.La réserve naturelle de Scandola ne peut être visitée qu’en bateau, depuis Calvi ou Porto. Le site aété mis sous protection juridique depuis 1975, de part ses paysages mais également par sa faune.Les derniers couples de balbuzards de l’île sont localisés au sein de la réserve. Le site est égalementclassé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. La D81 se poursuit vers le col de la Palmarella et Galéria.

Le golfe (partie sud)

La route Porto – Piana est l’une des plus belles de la Corse. Quelques kilomètres après avoir quittéle village, il y a la possibilité de garer sa voiture, vers un rocher qui a la forme d’une tête de chien.C’est le départ d’une randonnée vers le Château, durant environ 40 minutes aller/retour. Le sentiernécessite un bon équipement. Une fois arrivé, on retrouve un nouveau point de vue sur Porto. Lesamateurs d’escalades pourront bénéficier de quelques hameçons de forage pour pratiquer leur sport.La route à travers les Calanches s’étale sur 1,5km, n’hésitez pas à vous arrêter pour prendre quelquesphotos du panorama. Le chemin oscille entre les rochers de granit rouge et le maquis vert, quicontrastent avec le bleu profond de la mer. L’un des spots préférés pour les photos se situe àproximité d’un trou formé par la roche en forme de cœur. Au moment du coucher du soleil, denombreuses personnes s’arrêtent pour obtenir le cliché. Juste avant d’arriver à Piana, au niveau de la place de football, une autre randonnée débute. Elletraverse le ruisseau Dardo, et au bout de deux heures et demi de marche, arrive à Capu d’Oro (1294m d’altitude) avec un panorama sur la région et sur l’ancien chemin des mules de Piana jusqu’àOta.

Piana

Piana fait partie des plus beaux villages de France, notamment grâce à son panorama sur lesCalanches. Au dessus du village, se trouve le Belvédère de Saliccio que l’on peut rejoindrefacilement en voiture pour profiter d’un point de vue sur le golfe de Porto.Depuis le village, la D824 continue sur une route panoramique, pour arriver à d’autres plages. Juste après avoir quitté le hameau de Vistale, la D624 bifurque et mène à la baie de Ficajola.En revenant sur la D824, deux kilomètres plus loin un snack se tient à proximité d’un parking etd’un sentier de randonnée. Un chemin part en direction de la tour génoise sur le Capu Rossu, et faitpartie des plus belles de l’île. Le parcours dure 3h et demi environ aller/retour. Le sentier n’est pasombragé, il est nécessaire de partir assez tôt le matin.

Golfe de Sagone

En arrivant du Golfe de Porto, on passe par la Bocca di San Martino. Avant d’arriver à Cargèse, sur la D81, il faut descendre sur une route en direction du golfe de Peru.Au bout de la plage, commence la randonnée pour se rendre à la tour génoise d’Ominga. Le chemin est bien balisé et il faut compter 2 heures aller/retour. La tour n’est pas ouverte aux visites mais estrestée en bon état. Depuis le site, on a une vue du Capu Rossu jusqu’aux Îles Sanguinaires au sud.

Cargèse

Cargèse est un port de pêche et de plaisance sur la côte ouest de la Corse. Son histoire a été marqué par l’installation de colonies grecques au cours du XVIIème siècle ainsique dans ses environs, et a su conservé des témoignages notamment avec ses deux églises, l’unecatholique de style baroque et l’autre, grecque de rite byzantin. A l’intérieur de la première, vouspourrez apprécier le panorama sur les environs du village! Avant d’arriver à Sagone, l’itinéraire passe par les plages de Capizollu et Stagnoli. Il existeégalement une autre route, en passant par l’arrière-pays et le hameau de Rondulinu. Après avoirtraversé le village, on trouve sur la droite la chapelle romaine de Saint-Jean et une statue menhir UScumunicatu. En poursuivant le chemin, on aperçoit une chute d’eau et 16km plus loin on arrive surla D70 et au village de Sagone.

Sagone

Le village est caractérisé par son anse et ses plages, notamment l’une des plus belles de la région deSagone, la plage de Chiuni. Longue de 800m, elle est bordée par des buissons et est adaptée auxenfants car la mer est peu profonde. La rivière du Liamone est facile d’accès, où il est possible de se garer à proximité du pont. Côté culturel, les ruines de la cathédrale de Sant’Appiano sont construites sur un ancien menhir et lesite est ouvert aux visites.

Vico

Vico est au pied du massif Monte Retondo. Longtemps centre religieux et politique de la façadeoccidentale de l’île, le village a été un lieu actif de la résistance des corses contre la République deGênes au cours du XVème siècle. Le couvent Saint-François a été édifié au cours de ce siècle, et aété restauré plusieurs fois.

Lac de Creno

Le lac de Creno est à 1 310m d’altitude et se situe au milieu d’une forêt de pins. Depuis Vico, il faut partir en direction de Murzo et de Guagno-les-bains, sur la D23, puis de Soccia.Après avoir traversé le village, la signalétique indique «Lac de Creno». La rue se termine sur uneplace avec un snack et un local où il est possible de louer des ânes. En période estivale, les places deparking manquent et il est conseiller de venir tôt le matin. Pour se rendre jusqu’au lac, il fautcompter 3h aller/retour, pour un dénivelé de 300 mètres. Le village de Guagno-les-bains était reconnu pour être un lieu de cure, Napoléon III y a égalementséjourné. Depuis la fin des années 90, le site est fermé. Le village est également une étape du Marea Mare Nord.